Santé publique et médecine préventive

La santé publique et médecine préventive est la spécialité médicale qui s’intéresse à la santé des populations. La prévention et le contrôle des maladies et des blessures sont au cœur de cette discipline, qui s’appuie pour y parvenir sur des activités de protection et de promotion de la santé. Le spécialiste en santé publique et médecine préventive surveille et évalue les besoins en matière de santé d’une population en particulier, puis élabore, met en œuvre et évalue des stratégies qui permettront d’améliorer la santé et le bien-être de cette population grâce à des partenariats interdisciplinaires et intersectoriels.

En puisant dans ses compétences fondamentales en médecine clinique et sa connaissance des déterminants de la santé, le spécialiste en santé publique et médecine préventive démontre son savoir-faire dans les sciences de la santé publique, notamment en épidémiologie, en biostatistique, en matière de surveillance, de planification, de mise en œuvre et d’évaluation des programmes et des politiques, de même qu’en leadership, en défense des intérêts, en communication et dans l’établissement de partenariats. Ces compétences sont appliquées à un large éventail de problèmes de santé aigus et chroniques touchant une population, notamment ceux qui peuvent être liées à des expositions environnementales.

Le spécialiste en santé publique et médecine préventive peut mener une carrière diversifiée et s’engager dans différents milieux, parmi lesquels :

  • une administration municipale, régionale, provinciale ou fédérale;

  • un organisme international intergouvernemental;

  • un organisme à but non lucratif ou du secteur privé offrant des services de santé ou des services sociaux;

  • une pratique clinique à vocation communautaire axée sur la promotion de la santé, la prévention des maladies et les soins de santé primaires;

  • un milieu universitaire, où il peut évoluer en tant que chercheur, érudit ou enseignant.

 

Dans ces différents milieux, le spécialiste en santé publique et médecine préventive peut exercer comme expert-conseil, conseiller, médecin hygiéniste, cadre, gestionnaire, chercheur, érudit ou enseignant.

Référence : Collège Royal des Médecins et Chirurgiens du Canada

Les champs de pratique de la santé publique au Québec

 

Surveillance

Éclairer la prise de décision par une analyse épidémiologique des tendances et des variations temporelles et géographiques des maladies, des facteurs de risques et des facteurs de protection. Certaines méthodes permettent de projeter les fardeaux de maladies dans le futur et aussi de détecter les problèmes en émergence.

Promotion

Influencer positivement ce qui est à la source même des facteurs de risque et de protection, ce qu’on nomme les déterminants de la santé. Il s’agit de travailler sur les conditions de vie des personnes, dont leur environnement physique et socioéconomique, pour accroitre les possibilités de mode de vie sains et sécuritaires. 

Prévention

Agir le plus précocement possible afin de réduire les facteurs de risque qui sont à la source de bien des problèmes de santé évitables. Faciliter la détection précoce des maladies, l’immunisation, le counseling ou les traitements préventifs quand l’évidence scientifique nous dit que des interventions cliniques amélioreront favorablement le cours des événements pour le patient. 

Protection

Intervenir rapidement quand des risques menacent la santé d’un groupe ou d’une population. Ces risques, qui mettent en péril la qualité de l’eau, de l’air et du sol ou engendrent des épidémies d’infections, doivent être contrôlés. Il faut également prévenir la survenue de ces risques et de leurs conséquences en collaborant avec diverses instances pour réduire leur présence, proposer des mesures d'atténuation et se préparer à mieux agir en cas de sinistre.

Organisation des services préventifs et évaluation des programmes de santé

Évaluation et suivi de programmes de santé de la population et de modes d’intervention en santé. Afin d’évaluer les effets sur la santé ou la qualité de programmes ou d’interventions en santé, nous menons au sein d’équipe multidisciplinaires des travaux de consultation et documentation, de conception et préparation de devis, de validation et de recueil de données, d’analyse, de synthèse, de rédaction de rapports et diffusion de résultats. Ceci peut aussi inclure la participation, l’animation ou la coordination d’équipes multidisciplinaires ainsi que des la diffusion, l’application et l’utilisation des connaissances développées dans le cadre de nos travaux.

Enseignement et recherche
Plusieurs spécialistes en santé publique et médecine préventive au Québec s’impliquent en enseignement auprès d’étudiants en santé publique, en santé communautaire et en médecine ainsi qu’auprès de médecins résidents en formation. De plus, certains de nos membres développent des programmes de recherche en santé publique et médecine préventive.